Perles du 911

Perles du 911

Pentagone - Les dernières minutes du Vol 77

 

Voici une reconstitution des dernières minutes du Vol 77 réalisée par le NTSB, à partir des données de la boîte noire retrouvée.

Description de l'instrumentation sur la droite de l'écran, de haut en bas :

  • anémomètre, en knots (1 knot = 1 noeud = 1 mille marin/h = 1,1508 mile/h = 1,852 km/h = 0,51444 m/s)
  • altimètre, en pieds (1 pied = 0,3048 m)
  • horizon artificiel
  • gyro compas

En bas de l'écran, de gauche à droite :

  • niveaux des gaz des réacteurs gauche et droit, en %
  • positions du manche et du palonnier

 


1) Lu sur http://www.bastison.net/PENTAGONE/pentagone.html#B0 :

A ceux qui doutent qu'une telle manoeuvre ait pu être réalisée par un pilote quasi-débutant, voici un témoignage en anglais. Le pilote en question, est un ancien de l'armée de l'air italienne reconverti dans le civil, instructeur et examinateur de pilotes débutants. Sa conclusion est sans appel : "Comme d'autres (vrais pilotes) l'ont dit, les manœuvres nécessaires étaient dans leurs aptitudes (même très limitées)... Il est trompeur de faire croire aux gens que les pirates de l'air DEVAIENT posséder des compétences de pilote exceptionnelles pour faire ce qu'ils ont fait".

Ceci est parfaitement corroboré par l'expérience qui a été menée lors du programme néerlandais Zembla TV sur un simulateur de vol professionnel. Un pilote, ayant une licence pour de petits avions et à peu près la même expérience que le pirate de l'air, a répété trois fois de suite (!) la même manœuvre avec succès, sans que l'avion ne décroche... C'était donc bien une manœuvre techniquement et humainement faisable.

 

Voir :

2) A propos de la théorie du "North of Citgo" (NoC)

Le CIT (Citizen's Investigation Team) prétend soulever un lièvre sur la trajectoire officielle du Vol 77. Sur la base de quelques témoignages, ce collectif en conclue que l'avion a contourné la station service Citgo par le nord. Mais leurs investigations et leurs questionnements des témoins sont systématiquement biaisés :


On peut également constater que la trajectoire décrite par le témoin Terry Morin, vu la courbure présentée, est impossible pour un Boeing 757, même à faible vitesse. Quant au chauffeur Lloyd England, dont le taxi a été endommagé par le premier lampadaire tombé, il ne sait plus où positionner sa voiture...

 

3) Sur flightradar24, à proximité des aéroports, on peut observer tous les jours des avions de lignes effectuant un virage en boucle de diamètre 10 km à une vitesse de plus de 260 knots.



4) Voir aussi


5) Et en anglais

Vous recherchez ? :



31/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser