Perles du 911

Perles du 911

Le Pentagone est-il le bâtiment le mieux protégé du monde ?

 

Certains affirment que le Pentagone, siège de la plus puissante armée du monde, est le « bâtiment le mieux protégé du monde ». Ça n'est pas flagrant, à en juger par la vue satellite téléchargeable sous Google Earth et les photos des environs du Pentagone affichables via Streetview et Panoramio : la propriété est cernée par 3 grands axes routiers empruntés quotidiennement par des centaines de milliers d'automobilistes, des stations de transports en commun sont situées à moins d'une centaine de mètres du bâtiment, et les clôtures sont facilement franchissables. Rien à voir avec les différentes barrières de protections barbelées des bâtiments sensibles que l'on peut observer en vue satellite sur les centres nucléaires de production d'électricité (CNPE).

Côté espace aérien, ladite protection ne vaut guère mieux. L'aéroport civil Ronald Reagan (code DCA) est situé à proximité. Chacun d'entre nous a la possibilité d'en profiter, il suffit de commander sur http://www.ebooker.com le billet d'avion qui va bien.

 

Le décollage depuis la piste n° 4 offre une vue imprenable à gauche sur le Pentagone : voir à 00:47 de la vidéo ci-dessus. Quant à la piste n° 1/19, elle oblige les avions de ligne à passer juste au-dessus du bâtiment, qu'ils soient équipés d'un signal IFF ou non : voir à 02:29. Aucun missile ne serait en mesure de neutraliser toute déviation suspecte ou involontaire de la trajectoire au dernier moment. C'est précisément ce qui a motivé la réalisation de l'exercice de prévention MASCAL :  

La capacité d'interception aérienne « en moins de 10 mn » par le NORAD n'est qu'une légende conspirationniste. Idem en ce qui concerne la supposée inviolabilité de l'espace aérien de la Maison-Blanche. Il est certes interdit de survoler la résidence du président des États-Unis, mais pas impossible. La FAA (Federal Aviation Administration) a enregistré 300 violations de la zone interdite rien que pour 2007. Et en 1994, un Cessna s'est écrasé sur la pelouse de la Maison-Blanche.

Pour « prouver » la présence de missiles antiaériens au Pentagone, les auteurs de la vidéo qui porte bien son nom « Zéro » n'ont rien trouvé de mieux que présenter des images de synthèse. Pourquoi n'ont-ils montré aucune photo ? Tout simplement parce que ces batteries de missiles au Pentagone n'existent pas ! Dans le cas contraire, et vu leur taille, elles seraient repérables sur les photos satellites grâce à Google Earth, ainsi que sur les photos prises par une Google Car et visibles sur Streetview.

Finalement, il n'est pas facile de départager Loose Change, 9/11 Mysteries et Zéro pour décerner la palme de l'incompétence en matière d'investigation. Ces 3 vidéos conspirationnistes sont décryptées point par point sur le Net :
- Zéro Pointé Pocket - Critique technique de la vidéo "Zéro"
- Loose Change Guide
- 9/11 Mysteries Viewer’s Guide  

 

PS : La construction du futur nouveau siège du ministère de la défense au sud-ouest de Paris est prévue dès 2012. 
 
Ce "pentagone" à la française décrochera-t-il auprès de certains le titre de "l'un des endroits les mieux protégés du monde", comme son grand frère américain ? Pourtant, là aussi, le terrain est exempt de clôtures barbelées et cerné par des axes routiers très fréquentés, les transports en commun passent juste à côté, et les piétons peuvent flâner librement jusque devant l'une des entrées du bâtiment. Gageons que certains conspirationnistes fantasmeront là aussi sur la mise en place de caméras hyper-haute résolution enregistrant à une cadence de 2500 images/s, même si c'est juste pour filmer des voitures pénétrant à 10 km/h dans un parking. 
 
Par contre, il n'y a pas d'aéroport à proximité, et l'espace aérien au-dessus de ce bâtiment est interdit, pour la simple raison que l'espace aérien est interdit sur la capitale. 

 

Voir aussi :

 

Vous recherchez ? :



30/12/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser