Perles du 911

Perles du 911

Pourquoi ils se jettent du haut des Tours Jumelles ?

 

Un des moments les plus terrifiants de cette journée des attaques du 11 septembre 2001 : piégés au-dessus des étages touchés par les avions, des hommes et des femmes désespérés se jettent du haut des tours pour échapper aux flammes, à la chaleur ou à la fumée devenues insupportables, sous les regards impuissants des pompiers et des passants. Le nombre de personnes qui se sont ainsi jetées dans le vide vers une mort certaine est estimé à environ 200.

 

 

La plupart des victimes sont tombées depuis la Tour Nord, frappée avant la Tour Sud mais effondrée après. Moins d'une douzaine d'entre elles étaient de la Tour Sud.

 

Les sauts ont commencé peu après le premier crash à 8 h 46, et se sont succédés régulièrement pendant les 102 minutes jusqu'à l'effondrement de la Tour Nord. A 10 h 28, deux personnes ont sauté alors que la tour commençait à s'effondrer, selon des témoins.

 

Les désespérés ont plongé en chute libre pendant une dizaine de secondes, avant de s'écraser au sol à plus de 200 km/h ; ce qui ne suffisait pas à entraîner une perte de conscience pendant la chute, mais provoquait une mort instantanée à l'impact. Ces drames se sont déroulés aux 4 côtés de la tour : seuls, en couple ou en groupe.

 

La plupart venaient des 101è à 105è étages de la Tour Nord, où la banque d'investissement Cantor Fitzgerald possédait des bureaux ; et des 106è et 107è étages, où se déroulait une conférence dans le restaurant Windows on the World. D'autres employés se sont jetés du 93è au 100è étage, occupés par la compagnie d'assurance Marsh & McLennan.

 

Davantage de personnes se sont jetées de la Tour Nord, pour plusieurs raisons :
- la Tour Nord a tenu pendant 102 minutes, contre 56 minutes pour la Tour Sud,
- en apercevant les chutes de corps, de nombreux occupants de la Tour Sud ont décidé de partir, malgré les consignes de rester au bureau. Ainsi, pendant 16 minutes, 1400 personnes ont évacué les étages supérieurs avant le second crash.

 

Parmi les cadavres retrouvés dans les décombres, le bureau des médecins légistes de New York n'a pu se prononcer précisément sur la cause des décès, car les blessures de ceux qui ont sauté étaient semblables à celles tuées par les effondrements. Les décès des victimes ont tous été enregistrés en tant qu'homicide.

 

Du côté sud de la Tour Nord, les pompiers ont compté 30 à 40 cadavres jonchant le toit du bâtiment de 22 étages de l'Hotel Mariot. Côté ouest, des corps se sont écrasés sur l'auvent couvrant l'allée circulaire VIP. Les bruits sourds des impacts au sol ont été enregistrés sur une vidéo prise par le reporter français Jules Naudet.

 

Côté est, certains sont tombés sur la place célèbre pour sa sculpture en forme de globe. Du sang a été projeté sur les parois vitrées et les portes tournantes, qui reliaient la place à la mezzanine du second étage de la Tour Nord. Ceux qui évacuaient ont eu droit au spectacle horrible des fenêtres rouges et des restes humains à l'extérieur.

 

La plupart des victimes étaient face à ce terrible dilemme : se jeter dans le vide ou périr dans la fumée, la chaleur et/ou l'incendie. Aucun d'entre eux n'a survécu depuis les étages où ils ont sauté.

 

Les sauts des victimes ont perturbé les opérations d'évacuation. Suite au décès du pompier Danny Suhr, victime de la chute d'un corps, le poste de commandement a été déplacé loin des tours. Les autorités ayant bloqué par précaution les principales sorties des halls, les gens ont évacué en passant par le centre commercial souterrain et sous l'esplanade où des corps continuaient de s'écraser.

 

Voir aussi : //youtu.be/4LgIhuzDRB4?t=5m20s.

 

 

Vous recherchez ? :



30/05/2013
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser