Perles du 911

Perles du 911

John Schroeder et les explosions secondaires

 

En 2007, les réalisateurs de réalisateurs de Loose Change Final Cut et de We are Change ont rencontré John Schroeder, pompier new-yorkais affecté à la caserne Engine Company 10 situé juste en face du complexe du WTC. Ils l'ont interviewé au sujet de sa conviction qu'une bombe a été placée dans la Tour Nord (WTC1).

 

John Schroeder : "Au moment où on était en train de monter vers le 24è étage par les escaliers, on a entendu subitement : Mayday ! Mayday ! Un 2è avion ! On s'est regardé entre nous l'air de dire : allons c'est impossible, il ne peut pas y avoir de 2è avion !"

 

Au cours de son intervention dans la Tour Nord, John Schroeder a appris, par la radio des pompiers, la nouvelle du second crash. Mais il ignorait peut-être que c'est la Tour Sud qui a été frappée par le 2è avion :

 

 
(source

 

John Schroeder : "En quelques secondes, notre building a été secoué. Nous avons été bousculés dans la cage d'escalier comme des boules de flipper. Et on s'est dit 'Il est temps de sortir d'ici'. On est redescendus vers le hall d'entrée : tout avait été soufflé, explosé... Nous étions seuls cette fois-ci. On s'est dit 'Mais où sont-ils passés ?' Parce que le building était en train de se démolir depuis l'extérieur, ils ont déplacé le poste de commandement vers le WTC2 (Tour Sud). Et on n'a pas été... Personne ne nous a demandé où nous étions ! Nous étions dans le hall d'entrée : tout avait explosé. Il n'y avait plus personne. 'Mais qu'est-ce qui se passe ici ?' On ne savait pas, c'est fou ! Mais pour que toutes les fenêtres aient été soufflées dans le hall, alors que ces fenêtres avaient une épaisseur de 5 à 8 cm... Allons donc... Ce n'est certainement pas à cause du kérosène qu'elles ont toutes explosé dans le hall d'entrée. Impossible ! Les ascenseurs ont explosé. Ils étaient à l'autre extrémité du hall d'entrée. Le hall était là. Ca n'a pas pu se produire comme ça. Il s'est passé quelque chose ici. Nous sommes redescendus, et c'est comme si une bombe avait explosé dans tout le hall. Il n'y avait pas de feu. C'était comme une bombe. "

 

Le 11 septembre 2001, John Schroeder a vécu l'enfer des Tours Jumelles. Il est témoin du 1er crash (Vol 11). Il a été parmi les premiers pompiers à accourir sur les lieux. Il a risqué sa vie pour en sauver d'autres, et échappé de peu à l'effondrement de la Tour Nord.

 

Mais comme pour quasiment tout les first responders (secouristes) ayant vécu les mêmes circonstances que John Schroeder, les rumeurs et la confusion générale se sont ajoutées à ces événements imprévus. John Schroeder a lui-même déclaré : "Cette journée est pour moi toujours confuse sur ce qui s'est passé exactement et sur le déroulement des événements".

 

John Schroeder semble croire que le bruit assourdissant et les secousses ressenties dans la Tour Nord étaient dus à l'explosion d'une bombe, et que le hall d'entrée a été soufflé par une bombe. Ce matin du 11 septembre 2001, il n'avait pas encore réalisé que la Tour Sud s'était effondrée bien avant la Tour Nord.


Mais le recoupement avec les témoignages d'autres pompiers l'ayant accompagné ou croisé montre que la bruit assourdissant et les secousses perçues au 23è étage de la tour Nord n'étaient dus ni au 2è crash (Vol 175) ni à l'explosion d'une bombe, mais en réalité à l'effondrement de la Tour Sud :

 


Effondrement de la Tour Sud à 9 h 59

 

L'événement de la chute de la Tour Sud est corrélé avec ce qui relate John Schroeder, grâce aux témoignages d'autres pompiers dont John Gorman, Nicolas Borillo, Bertram Springstead et Derek Brogan. Ils ont tous vécus la même expérience sans savoir sur le moment qu'il s'agissait de l'effondrement de la Tour Sud. Mais contrairement à John Schroeder, avec le recul, ils attribuent leur vécu à cet effondrement de la tour voisine.

Résumé du témoignage de Derek Brogan, pompier affecté à Engine 5 : "Nous étions dans un bureau du 23è étage situé coin sud-est, juste en face de la Tour Sud. Soudain, nous avons senti un grondement semblable à celui du roulement d'un métro, mais considérablement amplifié. En entendant ce vacarme, un collègue de Engine 10 nommé Schroder [sic] et moi-même sommes allés nous réfugier dans un placard pendant une dizaine de secondes. Nous n'avions pas pris le temps de regarder par la fenêtre. A ce moment-là, la lumière s'est éteinte, et à part la poussière et la fumée qui envahissait tout, on ne voyait pas grand-chose".

 

Leurs collègues situés au niveau du hall d'entrée ont vécu des circonstances similaires, comme le montre un extrait du reportage de Jules et Gédéon Naudet : "A l'intérieur, Jules et le chef Pfeifer personne ne savait rien ! Personne ne savaient rien. Sinon qu'il s'était passé quelque chose de terrible."

 

Le reportage des frères Naudet montre la raison pour laquelle le hall d'entrée de la Tour Nord a été soufflé et déserté : suite à l'effondrement de la Tour Sud, le Chef Joseph Peifer a ordonné l'évacuation de la Tour Nord.

 

Mais le poste de commandement a été trasféré à West Street, et non au WTC2 comme le croit toujours John Schroeder. Le WTC2 n'existait plus...

 

John Schroeder croyait, peu après avoir échappé à la chute de la Tour Nord, observer l'effondrement de la Tour Sud :

  • John Schroeder : "J'ai vu les deux tomber"
  • Interviewer : "Les deux ?"
  • John Schroeder : "Les deux. Je me suis éloigné de l'une, j'ai rejoint le bord de l'eau, puis observé l'autre tomber. Oui."
En réalité, la Tour Sud s'est écroulée une demi-heure avant la Tour Nord. Il se peut qu'à travers le nuage de poussière, John Schroeder ait entraperçu la base des 70 étages du coeur de la Tour Nord, qui sont restés debout pendant une dizaine de secondes :
 

 

Les confusions dans le récit de John Schroeder sont compréhensibles. Aucun des pompiers présents dans la Tour Nord n'était au courant de l'effondrement de la Tour Sud (y compris le Chef Pfeifer et Jules Naudet). En plus, la matinée du 11 septembre 2001 a été marquée par des rumeurs d'arrivée d'un 3è avion...

 

Cette confusion persistante en 2007 sur le fil des événements relaté par John Schroeder devrait inciter à la prudence. Mais au lieu d'essayer de clarifier son témoignage, les interviewers de Loose Change Final Cut et de We are Change ont choisi de rester dans le flou. Ils ont exploité cette confusion pour tenter de corroborer leur thèse conspirationniste...

 

Voir aussi :



31/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser