Perles du 911

Perles du 911

Les "truthers" sont-ils des chercheurs de vérité ou juste des chercheurs d'explosions ?

A l'occasion de discussions avec de nombreux conspirationnistes, j'ai pu constater à quel points certains d'entre eux étaient imperméables à des notions telles que l’effet marteau :

 

 

 

ou encore au phénomène d'éjection horizontale des poutres liée, entre autres, à l’élasticité du matériau qu’est l’acier:

 

 

Et dans la « physique » conspirationniste, les transformateurs électriques n'explosent « jamais ». Dans la réalité, c'est plutôt ça : 

 

 

Et c'est bien connu, les photocopieuses et imprimantes laser ne représentent « pas un danger » en cas d'incendie… Sauf que les notices des constructeurs indiquent que l'exposition au feu des cartouches de toner entraîne un risque… d’explosion !

 

Les explosions lors d'incendies d'immeubles de bureau sont d'ailleurs tout ce il y a de plus classique pour les pompiers :

 

(lire aussi la description de cette vidéo).

 

Dans le cas des Tours Jumelles, des explosions ont pu également se produire lors du contact de l'eau avec l'aluminium fondu (un risque particulièrement redouté dans les usines de fonderie). Chacun sait, saufs certains conspirationnistes peut-être, que l'aluminium est le principal constituant des avions de ligne ainsi que du revêtement des parois extérieures des Tours Jumelles.

 

Certains « truthers » citent le cas de l'incendie du plus haut gratte-ciel de Caracas (Venezuela) le 17 octobre 2004, mais bizarrement ne relèvent pas - dans cet article - le témoignage du capitaine des pompiers Rodolfo Briceño au sujet d'explosions s'étant produites au 35è étage.

 

Il n'a donc jamais été question de mettre en doute la sincérité des témoins lorsqu’ils font état d'explosions lors des incendies des Tours Jumelles. Mais certains «truthers » sont tellement obnubilés par les explosions, qu’ils s'empressent de les interpréter systématiquement en tant que « preuve » de la présence de bombes. Ceci dit, je veux bien leur concéder le fait qu’il existait des bombes dans les bureaux des Tours Jumelles, mais c’était juste des bombes… aérosols ! Pour des usages en principe nettement plus domestiques qu’explosifs : nettoyages des écrans, désodorisants, insecticides, … Et sur chacune de ces bombinettes, il est fortement recommandé de ne pas les exposer à des températures supérieures à 50°C, pour des raisons que chacun devine, enfin j’espère…

 

Les témoins décrivent les bruits et les tremblements "comme une bombe" ou "comme une explosion". Par une seule personne dit avoir vu des "bombes". Il n'y a aucun doute sur ces bruits dits d'explosion, même dans les cas où il ne s’agit pas d’explosion. Exemple flagrant, celui de l’accident de levage catastrophique qui s'est produit le 14 juillet 1999 au stade de Miller Park à Milwaukee (Wisconsin, USA). Fermez les yeux, et écoutez cette vidéo jusqu'à la série de détonations :

 

 

Puis regardez ce qui s'y passe : ni incendie, ni explosion, juste des ruptures de goujons !

 

Dans les Tours Jumelles, des bruits semblables peuvent être dus à d’autres causes que des explosions : chutes d'ascenseurs, ruptures de canalisations, affaissements de planchers, rampes heurtant le sol, utilisation de pistolets par les policiers pour briser des vitres épaisses et chercher refuge ou sortir des décombres.

 

Les pseudo-chercheurs de vérité que sont les « truthers » me font plutôt penser à des chercheurs d’explosions, si j’en juge par leur démarche d’investigation. Voici 3 exemples révélateurs de l’état d’esprit de certains « truthers » :

  • Cette vidéo dite « explosive », publiée en 2010 :

     

     

     

    Vous entendez des explosions sur cette vidéo ? Je vous rassure, moi non plus ! J’entends juste le grondement de centaines de milliers de tonnes de gravats, sur cette vidéo qui ne nous apprend rien de plus que ce qu’on avait déjà vu le jour même du 11 septembre 2001. Mais certains « truthers » en sont sûrs, des explosions ont été enregistrées sur cette vidéo…

     
  • Une « explosion » avant l’effondrement du WTC7 :

     



    Accrochez-vous à votre fauteuil, c’est du reopen911 et sa "science" tout crachés ! Ladite « preuve » est un léger pic enregistré par le microphone juste avant l’effondrement, dont on n’est pas du tout sûrs de la provenance, et qui n’est pas du tout reproductible avec les enregistrements réalisés par d’autres caméras : 
     

     

     

  • Plus fort encore, les « bruits d’explosion » relevés par la réalisatrice de « 911 mysteries » (décryptage de ce pseudo-documentaire sur 911mysteriesguide) avant l’effondrement du WTC1 : 

     

     

    Ces bruits sont captés par une caméra située à 3 km des tours, alors que de nombreuses autres caméras situées au centre de Manhattan n'ont pas enregistré la même succession de ces bruits... Les bruits dits d'"explosion", se succédant de façon aléatoire, peuvent-ils avoir une autre explication ? La jetée de Hoboken est située juste à côté d'un terminal ferroviaire, qui peut être source de grondements lors de passage de trains. A moins que ces grondements soient tout simplement dus au vent sur le microphone de la caméra... Il est pratiquement impossible d'avoir des certitudes sur la provenance de ces bruits sourds : trains, le vent, ou tout autre chose. Mais du fait que ces bruits n'ont été enregistrés que par une seule caméra, on est au moins sûrs qu'ils ne viennent pas du WTC.

 

Certains se font berner par une vidéo intitulée 9/11: Total Proof That Bombs Were Planted In The Buildings! et comportant un pseudo-témoignage de la présence d’une bombe, qui était en réalité une fausse alerte à la bombe ayant lieu ce même jour du 11 septembre 2001 au Stuyvescant High School :

 

 

 

Certains « truthers » font état d'« immenses explosions » dans les moments qui précèdent l'effondrement de la Tour Sud. Pourtant, on n’entend précisément pas grand-chose :

 

 

 

 

 

 

C'est tout le contraire au cas des démolitions contrôlées, où les détonations sont systématiquement et particulièrement audibles à plusieurs centaines de mètres de distance.

 

Certains « truthers » font une fixette sur les bruits d’explosions au sous-sol du WTC1, alors que des milliards de téléspectateurs ont vu les effondrements des Tours Jumelles s’amorcer plusieurs centaines de mètres plus haut. Avec un œil un peu plus avisé, on s’aperçoit même que c’est le cœur de chacune de ces tours qui s’est effondré en dernier :

 

 

 

Les explosions au sous-sol sont expliquées sans la présence de supposées « bombes » :

 

 

Mais dans la « science » conspirationniste, le kérosène « ne s’écoule pas dans les cages d’ascenseur », il « ne s’enflamme pas », et « ne provoque pas de boule de feu » dont la surpression brutale a soufflé des portes d’ascenseur et fait des victimes. La force de ces explosions était néanmoins insuffisante pour affecter de significative la structure de la base des Tours Jumelles.

 

On peut faire confiance aussi à la plupart des « truthers » pour qu'ils fassent mine de ne pas comprendre que le hall d'entrée de la Tour Nord a été ravagé par l'effet de souffle particulièrement violent de l'effondrement de la Tour Sud :

 

 

Concernant l'incendie de la tour CCTV à Shangai, la plupart des « truthers » ont une fâcheuse tendance à « oublier » de préciser que  les concepteurs de cette tour ont tiré les leçons des effondrements des tours du WTC : voir aussi Arup Fire's presentation regarding tall buildings and the events.

 

 

Vous recherchez ? :



18/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser