Perles du 911

Perles du 911

PNAC et 11 septembre 2001 : un nouveau Pearl Harbor ?

 

Les conspirationnistes citent le rapport Rebuilding America's Defenses : Strategies, Forces, and Resources for a New Century sorti en septembre 2000 (Reconstruire la défense de l'Amérique, Stratégie, Forces et Ressources Pour un Nouveau Siècle) comme « preuve » de l'implication du PNAC (Project for the New American Century, un think tank néoconservateur) dans les attentats du 11 septembre 2001. 

Extrait de Loose Change : « Septembre 2000, le PNAC, qui compte parmi ses membres Dick Cheney, Donald Rumsfeld, George Bush et Paul Wolfowitz, a publié un rapport intitulé 'Rebuilding America's Defenses', dans lequel ils déclarent que 'le processus de transformation même s'il apporte un changement révolutionnaire, sera probablement lent en l'absence d'un événement catastrophique et catalyseur - comme un nouveau Pearl Harbor.' »

Bizarrement, Loose Change ne montre qu'une phrase de ce rapport, ce qui laisse à ses spectateurs le champ libre pour interpréter l'expression « processus de transformation ». Mais l'extrait ci-après révèle précisément à quoi se réfère le mot « transformation » : « Les technologies de l'information en particulier sont de plus en plus déterminantes et répandues dans les équipements militaires. Ces technologies ont les mêmes effets de transformation dans le domaine militaire qu'elles ont eu sur le monde entier. Cette transformation militaire aura un impact majeur sur le déroulement des guerres, sur les types d'armes dominant les champs de bataille, et, inévitablement, sur la prééminence militaire des nations. »

Le rapport se contente d'indiquer que l'introduction des technologies de l'information dans le domaine militaire pour le siècle à venir constituerait une lente transformation ; sauf si une attaque révèle un manque de préparation technologique, de la même manière que Pearl Harbor a révélé la nécessité d'une force aéronavale et amené à la croissance rapide de la Navy.

Le rapport précise que de nouvelles bases seraient coûteuses, et n'apporte pas la moindre recommandation, sachant qu' « une réponse détaillée va au-delà de la portée de cette étude ». Il ne recommande pas non plus un changement de régime en Irak (*) ni ailleurs. A la page 7, il est écrit que de nouvelles bases seraient coûteuses et que les missions de normalisation en Afrique, au Golfe Persique et dans les Balkans « nécessiteront des troupes de combat » au lieu des forces traditionnelles de maintien de la paix de l'ONU. Il ne prône pas non plus l'ambition pour les États-Unis de devenir le gendarme du monde (*), ni l'ignorance de la position de l'ONU (*).

(*) Ce qu'a fait néanmoins George Bush.

L'obtention de l'approbation du budget pour les nouvelles technologies a été à l'ordre du jour du PNAC, mais certainement pas une attaque du type 11 septembre 2001 causée par une organisation basée dans les grottes...

En résumé, il est plutôt question du type de stratégie et de présence de la puissance militaire américaine, basé sur les politiques intérieures et l'innovation technologique. Selon le PNAC, le processus de transformation dans le domaine militaire peut prendre du temps, en l'absence d'un évènement catastrophique ou catalyseur tel que un nouveau Pearl Harbor. Cette transformation serait liée aux nouvelles technologies et notamment à celles de l'information.

Toute affirmation selon laquelle « le processus de transformation » qui se déroule « lentement » fait référence dans ce rapport à la croissance de la puissance militaire des États-Unis, à un changement de régime, ou à l'endoctrinement du peuple américain, relève d'un mensonge pur et simple. Au lieu de raconter n'importe quoi sur l'expression « processus de transformation », les conspirationnistes feraient mieux de lire ce rapport.

 

Voir aussi :

 



01/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser