Perles du 911

Perles du 911

A propos de Danny Jowenko

Danny Jowenko était un expert hollandais en démolition contrôlée, et propriétaire de la société Jowenko Explosieve Demolitie BV. Il exerçait son métier depuis une trentaine d'années.

 

Jowenko.jpg

 

Le 16 juillet 2011, il meurt dans un accident de voiture. Son décès alimente la thèse d'une conspiration de meurtre, en raison de sa position en faveur de la thèse de la démolition contrôlée du WTC7Mais les conspirationnistes "oublient" fréquemment de préciser également son avis sur les effondrements des Tours Jumelles...

 

Interview par Zembla TV en 2006
au sujet du WTC7

 

Au cours de cette interview, Danny Jowenko affirme que l'effondrement du WTC7 aurait été provoqué par des explosifs, du moins si en croit un très court extrait reproduit ad nauseam par des conspirationnistes. Certains d'entre eux vont jusqu'à prétendre qu'il disposait de "toutes les informations utiles" pour en arriver à cette conclusion. Ça n'est pas du tout flagrant lorsqu'on regarde l'intégralité de sa longue interview : 

 

  1. Il précise "Je ne sais pas comment cet immeuble était construit" ou encore "Je ne connais pas la hauteur des étages". Quand on lui présente l'image d'un immeuble adjacent, il le prend pour le WTC7 en partie effondré. Il fait des conjectures sur la forme des poutres, et estime finalement incomplets les plans qu'on lui présente.
     
  2. Il précise qu'il n'a "absolument aucune image de la façade du WTC7 endommagée par les Tours Jumelles". Lorsqu'il demande la distance exacte qui sépare les immeubles, on lui répond qu'on l'ignore... et l'intervieweur s'empresse d'affirmer que le building n'était que "légèrement endommagé"
     
  3. Il dit vers la 11è minute : "Non, je ne crois pas qu'il s'agisse d'explosifs". Mais ses justifications ne valent pas plus que celles qui l'ont précédemment conduites à affirmer l'inverse.
     
  4. Il commente les rapports officiels en le trouvant "étranges". Mais il confesse un peu plus tard, après avoir donné son avis sur les conclusions des rapports : "Je ne suis pas très au courant de ces rapports officiels"
     
  5. Il n'apprend que vers la fin de l'entretien que les incendies n'ont pu être éteints par les pompiers, faute d'approvisionnement en eau. 
     
  6. Dans les dernières minutes de l'interview, Danny Jowenko précise "Pour moi, c'est une discussion de café du commerce. Il me manque trop d'informations. Notamment des images de l'autre façade, celle en face des tours jumelles." 

 

Interview par Jeff Hill en 2007
au sujet du WTC7

 

Jeff Hill a réalisé une interview téléphonique datée au 22 février 2007. Sa transcription a été rendu publique la même année. Mais sa version audio ne semble avoir été mise à disposition sur le Net qu'en septembre 2011, soit plus de 4 ans après cet appel téléphonique, et 2 mois après son décès. Voici la traduction en français :

 

Jeff Hill : Bonjour. Est-ce que Danny est là ?


Danny Jowenko : Oui, c'est moi-même.

 

Jeff Hill : Bonjour Danny. Je m'appelle Jeff, et je vous appelle du Canada.

 

Danny Jowenko : Allo.

 

Jeff Hill : C'est juste un appel, et je vais faire vite. Je sais que vous aviez déjà émis des commentaires au sujet du building WTC7.


Danny Jowenko : Oui, c'est exact.


Jeff Hill : Et moi aussi j'en suis venu aussi à la conclusion qu'il n'a pas pu s'effondrer par le feu.


Danny Jowenko : Non, absolument pas.


Jeff Hill : Est-ce que vous maintenez vos commentaires selon lesquels ça doit être une démolition contrôlée ?


Danny Jowenko : Oui.


Jeff Hill : Alors en tant qu'expert en démolition contrôlée, vous avez examiné l'immeuble, examiné la vidéo et vous avez établi par votre expertise que...

 

Danny Jowenko : J'ai examiné les dessins, la construction et cela n'a pas pu être causé par le feu. Alors, non, absolument pas.


Jeff Hill : Ok. C'est parce que je lisais sur Internet des gens qui s'interrogeaient sur vous et disaient : « Je m'interroge. J'ai entendu dire que Danny Jowenko est revenu sur sa position concernant le WTC7, et qu'il disait à présent que son effondrement était dû au feu. » Et j'ai dit : « Il n'y a aucune chance que cela soit vrai. »


Danny Jowenko : Non, non, non, absolument pas.


Jeff Hill : Quand j'ai appelé la société Controlled Demolition ici en Amérique du Nord, ils m'ont dit que « Oh, il est possible que l'effondrement soit dû au feu » et toutes sortes de choses de ce genre.


Danny Jowenko : Quand la FEMA écrit dans un rapport que l'effondrement est dû au feu, que vous faites de l'argent aux Etats-Unis en tant qu'entreprise de démolition contrôlée, et que vous dites : « Non, c'était une démolition contrôlée » ; alors vous êtes fichu. Vous êtes conscient de cela ? 

 

Jeff Hill : Oui, exactement. Vous allez vous attirer les pires ennuis si vous dites cela, n'est-ce pas ? 

 

Danny Jowenko : Bien sûr, bien sûr. Ce serait la fin de votre… la fin de l'histoire.

 

Jeff Hill : Ouais, parce que j'ai appelé des sociétés de démolition contrôlée juste pour leur demander si l'expression "Pull It" (1) figurait dans le vocabulaire de ce métier, et même la société Controlled Demolition Incorporated l'a reconnu. Mais les autres personnes ne voulaient pas me parler du WTC7, parce que manifestement ils savaient comment ça s'est passé et ils ne voulait rien dire.

 

Danny Jowenko : Exactement.

 

Jeff Hill : Ok. Désolé pour le dérangement, et merci de m'avoir consacré un peu de temps.

 

Danny Jowenko : Ok, pas de problème.

 

Jeff Hill : Ok, merci beaucoup. Passez une bonne journée.

 

Danny Jowenko : Ok, au revoir.

 

Jeff Hill : Au revoir.

 

Au cours de cette courte interview, on apprend au moins que Danny Jowenko s'est basé sur les dessins et la construction pour aboutir à sa conclusion. Mais c'est tout... Jeff Hill n'a pas jugé nécessaire de lui demander de développer son argumentaire, quitte à convenir d'un autre rendez-vous téléphonique pour ne pas abuser de son temps lors de ce premier appel. L'argumentation d'autorité semble lui suffire...

 

Danny Jowenko se réfère au rapport de la FEMA et non à celui du NIST, publié l'année suivante de cette interview. Il aurait été intéressant de connaitre son avis sur les éléments nouveaux apportés par le NIST au sujet du WTC7. Malheureusement, on ne le saura peut-être jamais (2), car il est décédé le 16 juillet 2011, lors d'un accident survenu à un moment où il roulait trop vite sur une chaussée mouillée et bordée d'arbres :

 

Jowenko accident.jpg

 

 accident-Danny-Jowenko-2.jpg

 

On peut faire confiance à certains conspirationnistes pour « phosphorer » sur une conspiration de meurtre de Danny Jowenko, en raison de sa prise de position sur le WTC7. Fidèles à leurs habitudes, ces derniers n'ont d'ailleurs pas manqué d'appliquer des raisonnements à tirer par les cheveux pour mettre en doute le caractère accidentel de ce drame, en commentant les images ci-dessus.

 

Mais les conspirationnistes semblent « oublier » que Danny Jowenko a également pris position au sujet des Tours Jumelles. La raison de cet « oubli » est toute simple : il ne croit pas du tout à la thèse de leur démolition contrôlée ! (voir ci-après). Alors pourquoi vouloir l'assassiner sachant qu'il existe des « truthers  » nettement plus virulents et radicaux en faveur de la thèse de l'inside job ? Si c'était dans le but de le faire taire, était-il vraiment la meilleure cible ? Si oui, qu'aurait-il fait de plus que les autres ???

 

Retour sur l'interview par Zembla TV en 2006
en abordant le cas des Tours Jumelles

 

C'est au cours de la même interview que pour le WTC7 que Danny Jowenko s'exprime aussi au sujet des Tours Jumelles. Selon lui, leur démolition contrôlée est impossible. La dynamite n'aurait pas résisté à l'incendie, et il aurait fallu une année pour préparer cette supposée démolition :

 


Voici la traduction en français :

 

Danny Jowenko : C'est bizarre.

 

Vidéo Loose Change 2 : [...] en frappant à peine [sic] le coin sud-est, la majorité du carburant a explosé à l'extérieur en formant une énorme boule de feu. 

 

Crash Tour sud Vol 175.jpg

Crash Tour sud Vol 175 boule feu.jpg

Vidéo Loose Change 2 : Pourtant, cette tour s'effondre en premier, alors que la Tour Nord a été frappée en plein milieu, et avait déjà pris feu pendant 18 minutes de plus.

Effondrement Tour Sud.jpg

 

Danny Jowenko : Il [le WTC1] s'est écrasé dans un endroit plus favorable, c'est-à-dire davantage au centre, et concernant le poids de la partie supérieure.

 

Interviewer : Donc, il est logique que la 2è s'effondre d'abord ?

 

Danny Jowenko : Bien sûr. Vous voyez clairement que la première tour a été frappée plus haut. Donc, elle s'est effondrée en premier parce qu'il n'y avait moins de poids à supporter. C'est le b.a-ba du métier de la démolition contrôlée : vous devez utiliser le propre poids du bâtiment.

 

Interviewer : Jowenko voit un autre signe de non usage d'explosif. La tour s'effondre depuis le haut.

 

Danny Jowenko : si ça avait été fait avec des explosifs, elle se serait effondrée depuis le bas. Il est évident que le charges explosives doivent être placées au bas de la tour.

 

Interviewer : et ça aurait commencé par le bas ?

 

Danny Jowenko : Oui, c'est comme ça que vous utilisez tout le poids. C'est optimal pour en faire sauter le moins possible.

 

Interviewer : Mais la tour s'est effondrée depuis le haut.

 

Danny Jowenko :  Elle s'est effondrée exactement à l'endroit où l'avion l'a frappée et incendiée.

 

Vidéo Loose Change 2 : 29 minutes plus tard, la Tour Nord fait de même, en s'effondrant en 10 secondes environ.

 

Interviewer : La théorie du complot suppose que les explosions ont commencé par le haut. Jowenko répond que c'est impossible. 

 

Danny Jowenko : Il ne pouvait pas y avoir d'explosifs, en raison du gigantesque incendie. S'il y en avait eu, ils auraient déjà brûlés. De surcroît, les détonateurs auraient déclenché à 320°C, donc plus tôt.

 

Vidéo Loose Change 2 : Sur toutes les vidéos des effondrements, on peut voir des explosions surgissant des bâtiments 20 à 30 étages au-dessous du front d'effondrement. (3)

 

wtc-squibs.jpg

 

Interviewer : Là où les théoriciens du complot voient des explosions, Jowenko voit autre chose qui peut expliquer la rapidité de l'effondrement.

 

Danny Jowenko : Vous voyez aussi, en quelque sorte, les boulons jaillir à chaque fois.

 

Vidéo Loose Change 2 : Ici. Ici. Ici. Ici. Ici. Et là.

Squibs WTC1..jpg

Danny Jowenko : Il y avait un noyau très résistant, et les poutres étaient longues et jointes pour former une hauteur de 410 m. L'énergie est très inégale. Chaque colonne verticale doit supporter un certain poids à un moment légèrement différent de son voisin, pour ainsi dire. Elle ne peut pas le supporter, sont elle rompt en morceaux dans toute sa longueur, boulons et tout le reste. Il est tombé en bloc, jusqu'en bas. Et la structure latérale, bien que conçue pour résister aux sollicitations du vent, a été soufflée vers l'extérieur.

 

Vidéo Loose Change 2 : « Et nous avons commencé à courir. » « Boum-boum-boum-boum ! » « Étage par étage, ça a commencé à faire du bruit. » « C'était comme si elles avaient explosé ? » « Ouais, explosé. » « On sortait du bâtiment. Boum-boum-boum-boum ! »


WTC boum boum boum.jpg

Danny Jowenko : Il le dit lui même. Ça a tout simplement lâché. A chaque niveau, le poids était trop important.

 

Interviewer : Mais il a dit que c'était comme si...

 

Danny Jowenko : Ça en avait l'apparence. Mais ne me dites pas qu'ils ont mis des explosifs à chacun des 100 étages. C'est impossible.

 

Interviewer : Mais pourquoi pas ?

 

Danny Jowenko : Bien sûr que non !

 

Interviewer : Vous ne ferrez pas comme ça ?

 

Danny Jowenko : Cela prendrait un an.

 

Interviewer : Un an pour placer tous ces explosifs ?

 

Danny Jowenko : Et les préparer, et les connecter avec tous les câbles à fixer.

 

Etant du métier de la démolition contrôlée, Danny Jowenko parle en toute connaissance de cause de la vulnérabilité des explosifs aux incendies, ainsi que de l'énorme travail qui aurait été nécessaire pour les installer dans des bâtiments aussi gigantesques. En revanche, il semble moins à l'aise pour expliquer le mécanisme de l'effondrement de ces 2 tours.

 

Le mécanisme de l'amorce de l'effondrement est expliqué par le NIST dans son rapport publié en 2005. Celui de la phase de l'effondrement est expliqué par le rapport de la FEMA. Le tout est résumé ici.


Conclusion

 

Qu'il soit moyennement puis catégoriquement convaincu par la thèse de la démolition contrôlée du WTC7, ou absolument pas convaincu en ce qui concerne les Tours Jumelles ; Danny Jowenko semble mal à l'aise lorsqu'il s'agit d'expliquer les mécanismes des effondrements. A chacun son métier... Comme l'explique Jérôme Quirant, pour l'expertise de situations telles qu'ont connues les Tours Jumelles (4), ce sont aux scientifiques ayant bâti les codes de calcul qu'on s'adresse. Rappelons aussi que la thèse de la démolition contrôlée a été invalidée par une vaste majorité d'experts, avec de nombreux articles publiés dans les principales revues scientifiques.

 

La légendaire imagination de certains théoriciens du complot s'est ravivée de plus belle en apprenant le dramatique accident de la route de Danny Jowenko. Pourtant, vis-à-vis de la version officielle, cet expert en démolition contrôlée n'était pas si gênant que le prétendent ces « chercheurs de vérité », qui brillent surtout par leur démarche d'investigation sélective. Plus généralement, on peut constater - notamment avec de nombreux exemples parmi les célébrités - que tout décès pour cause d'accident ou de maladie génère systématiquement des fantasmes de conspiration de meurtre...

 

Notes du rédacteur :

 

(1) Si le terme "Pull" est bien usité dans le langage de la démolition contrôlée, ce n'est pas pour signifier "démolir avec des explosifs" mais plutôt "utiliser des câbles pour tirer des bâtiments sur le côté jusqu'à l'effondrement". Or, jusqu'à preuve du contraire, il n'existe aucune photo montrant des câbles utilisés pour tirer le WTC7. Voir l'article détaillé : Larry Silverstein a bien dit "Pull It !" 

 

(2) J'insiste sur le "peut-être", car étant donné que la version audio de l'interview par Jeff Hill ne semble avoir été diffusée que 4 ans plus tard, il existe peut-être d'autres entretiens avec Danny Jowenko que certains ne sont pas pressés de publier...

 

(3) Ces phénomènes sont dus à l'effet piston provoqué par l'air piégé au fur et à mesure que l'effondrement accroît la pression par le haut, jusqu'à provoquer une rupture des éléments de paroi les moins résistants. Voir l'article détaillé : Théorie des "charges explosives" dans les Tours Jumelles et le WTC7

 

(4) Et telles qu'a connu le WTC7 aussi.

 


 

Voir aussi :

 

 

Vous recherchez ? :



02/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser