Perles du 911

Perles du 911

WTC 7 - Un effondrement suspect ?

(script de Jérôme Quirant reproduit ci-après)


La tour 7 du complexe du WTC occupe une place toute particulière dans l'imaginaire conspirationniste. Elle s'est effondrée de façon brutale suite à un incendie, sans qu'aucun avion ne l'ait percutée. Elle était située à 110 m environ de la Tour Jumelle nord (WTC1), la 2è à s'effondrer dans la matinée du 11 septembre 2001 :


http://static.blog4ever.com/2011/12/582183/artimage_582183_3883256_201201074406787.jpg


Les "truthers" affirment : « il est impossible qu'un incendie cause l'effondrement d'une telle tour, elle est tombée à la vitesse de la chute libre, en moins de 7 secondes, c'est donc une démolition contrôlée ». Sauf que la tour 7 avait été conçue pour une tenue au feu de 3 h maximum. Précisément 2 h pour les planchers et 3 h pour les éléments verticaux tels que les poteaux. Or, l'incendie a duré près de 7 h et a été majeur :

 

http://static.blog4ever.com/2011/12/582183/artimage_582183_3865488_20111230093844.jpg


Devant un tel désastre, les pompiers avaient arrêté de lutter et les journalistes avaient été informés de l'imminence de l'effondrement (01:49).

Au passage, tordons le cou à un argument avancé par ces gens-là et qui montre juste leur ignorance grossière de la façon dont sont bâtis les codes de calcul. Certains affirment qu'il est suspect qu'un tel immeuble s'effondre au bout de 7 h seulement, alors que des « coefficients de sécurité », disent-ils, doivent permettre de reculer le moment de la ruine... C'est juste tout le contraire ! En effet, en situation d'incendie, tous les coefficients dits 'partiels' de sécurité sont pris égaux à 1, qu'ils agissent sur les actions ou les matériaux. Autrement dit, un immeuble calculé pour 3 h de tenue au feu, n'a pas de raison de tenir beaucoup plus que cela. Le WTC7 a donc très bien tenu par rapport à la durée prévue !

Et ce qui devait arriver arriva... (02:40) L'immeuble s'est effondré sans bruits caractéristiques de détonations (02:57) semblables à celles très audibles lors d'une démolition contrôlée.

Contrairement à ce qui est affirmé par les conspirationnistes, l'effondrement n'a pas duré « moins de 7 s », mais près de 15 s au total... Un effondrement interne s'est propagé 7 s avant que la façade, rendue vulnérable par cette perte de stabilisation interne, ne s'effondre sur elle-même :


 

Cet effondrement partiel, qui précède son effondrement final et est essentiel à la bonne compréhension du mode réel de ruine, est souvent occulté par les "truthers". 

 


Voir aussi :


Vous recherchez ? :



29/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser