Perles du 911

Perles du 911

Les dégâts du vol 77 sur les anneaux du Pentagone

 

Des conspirationnistes affirment qu'il est physiquement impossible pour un Boeing 757 de traverser 3 anneaux du bâtiment Pentagone, soit un total de 2,75 m de béton renforcé. D'après eux, le hic se trouverait dans le fait que le vol 77 aurait dû passer à travers 6 murs de béton renforcé, épais de 45 cm chacun.

Mais le Vol 77 est entré essentiellement par le rez-de-chaussée, avec des dommages moindres provoqués par la queue de l'avion au premier l'étage. Dans cette partie du Pentagone, le rez-de-chaussée et le 1er étage étaient des espaces ouverts :

 


Des débris ont terminé leur course à travers l'anneau C qui, d'après le rapport de l'ACSE (American Society of Civil Engineers) sur le bâtiment, n'est constitué que de deux couches de briques non renforcées.

Ainsi, dans le béton renforcé, l'avion n'est pas passé à travers une épaisseur totale de 2,75 m, mais de seulement 45 cm à partir du point d'impact initial.

Bien sûr il a fallu une absorption considérable d'énergie pour passer à travers une forêt de poteaux sur une distance de 95 m. Si un missile avait frappé le Pentagone, il aurait explosé en morceaux au point d'impact. Ses débris ne se seraient pas étalés vers l'avant sur 95 m.



31/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser