Perles du 911

Perles du 911

911 - WTC et mesures de sécurité

911 - WTC et mesures de sécurité

 

Certains affirment qu'une « coupure de courant » au World Trade Center quelques jours avant le 11 septembre 2001 aurait permis d'installer des explosifs. Bien que les théoriciens du complot semblent prendre cette histoire de coupure de courant comme un fait, cette affirmation ne repose que sur un seul témoignage, celui de Scott Forbes, alors que le World Trade Center était fréquenté par 50 000 employés.

Les théoriciens du complot n'ont jamais été en mesure de fournir la moindre documentation de quelque sorte que ce soit sur une coupure de courant, ni de citer un autre employé susceptible de corroborer cet événement significatif.

De surcroît, Scott Forbes a modifié plusieurs fois son récit. Initialement, il a raconté que la coupure de courant a duré 36 heures. Ensuite, au cours d'une interview avec georgewashington.blogspot.com, il a affirmé que c'était 26 heures. Il a aussi déclaré que la coupure de courant a affecté la tour sud depuis le 50e étage. Ensuite, au cours de la même interview, il a raconté qu'il « ne pouvait absolument pas vérifier qu'il n'y avait pas de courant aux étages inférieurs », puisque sa société Fiduciary Trust n'est installée qu'à partir du 90e étage.

Pourquoi ne trouve-t-on aucune photo de ce week-end montrant la moitié supérieure de la Tour Sud sans électricité ? Même si les théoriciens du complot se contentent des témoignages de Scott Forbes, cela n'explique pas pour autant l'accès à la moitié supérieure de la Tour Sud. Et qu'en est-il de la Tour Nord ? du WTC7 ?

À titre d'exemple censé montrer que la surveillance des lieux a été relâchée dans les jours qui précédaient le 11 septembre 2001, certains affirment que des équipes de chiens policiers renifleurs d'explosifs ont été retirées du complexe du WTC. En réalité, le WTC était à son niveau normal de sécurité avec deux chiens policiers sur le site. Avaient-ils flairé quelque chose d'anormal à la veille du 11 septembre 2001 ?

L'article de Newsday.com, auquel se réfère Loose Change, précise qu'il s'agissait l'équipe de chiens policiers supplémentaires, et que leur retrait le 6 septembre 2001 correspondait à la fin d'un « haut niveau d'alerte » dû à de nombreuses menaces téléphoniques. Le complexe du WTC n'a donc pas été laissé sans la surveillance de chiens policiers. La sécurité est tout simplement retournée à son niveau normal. Deux chiens policiers étaient présents le matin du 11 septembre 2001, dont l'un d'eux, Police K9 Sirius, a été tué lors de l'attentat.

Lors d'un débat radiodiffusé (par KGNU Radio, le 26 octobre 2006) avec Steven Jones, l'ingénieur en chef du WTC Leslie Robertson relate l'impossibilité de placer des charges explosives partout dans un immeuble de bureau, même pour des champions du monde de la discrétion.

Finalement, les seules preuves de relâchement de la sécurité au WTC sont la déclaration d'une personne au sujet d'une coupure de courant partielle, et un article qui confirme en réalité que la présence de chiens policiers était à un niveau normal à la veille du 11 septembre 2001. Même si des charges explosives avaient pu être câblées sur des poteaux des gratte-ciel, l'idée qu'aucun des 50 000 employés n'ait pu s'en apercevoir est tout simplement ridicule.

Voir aussi :




31/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser