Perles du 911

Perles du 911

11 septembre 2001 - Le Vol 93 n'a pas été abattu

 

Les conspirationnistes affirment que les vestiges du vol 93 retrouvés à plus de 12 km de l'impact sont la preuve que l'avion a été abattu. Mais leur raisonnement ne tient pas debout.


L'avion volait en direction du sud-est, vers Washington DC. S'il avait été touché par un missile, des débris auraient été répandus avant le crash et donc retrouvés au Nord-Ouest le long de sa trajectoire. Bien au contraire, des débris ont été retrouvés loin devant le cratère, donc dans une zone qui n'a pas été survolée par l'avion :

 

 

Contrairement à la majorité des accidents aériens, le Vol 93 plongeait à un angle de 40° et à plus de 900 km/h au moment de l'impact. Par conséquent, certains débris ont été éjectés, ou ont rebondis, ou ont été retrouvés plus loin. Un des moteurs a été retrouvé dans le cratère. L'autre moteur a été retrouvé à 270 m au sud, ce qui constitue une distance relativement courte pour un rebond (ou un roulement). Il y a une part de vérité au sujet des débris retrouvés 3 km plus loin à Indian Lake, et 13 km plus loin à New Baltimore, mais il ne s'agissait que de papiers, de vêtements, et de morceaux d'isolation.

Les objets légers ont été projetés en l'air pendant l'explosion, soulevés encore plus haut par l'air chaud puis emportés par le vent. Evidemment cela suppose que le vent soufflait dans la même direction que ces débris projetés et soulevés. D'après le Pittsburgh Post-Gazette du 14 septembre 2001, le vent soufflait bien vers le Sud-Est ; et Indian Lake et New Baltimore se trouvent bien dans la direction du vent en aval du crash. Ce n'est pas un cas isolé. En 1994, lors du crash du l'US Air Flight 427, un joueur de golf situé à 3 km de l'impact a observé des « morceaux d'isolation, une carte de crédit et des morceaux d'avion » tombant sur le terrain 2 minutes plus tard : //web.archive.org/web/20061229015123///www.ntsb.gov/publictn/1999/AAR9901.pdf

Dans dans son livre Le nouveau Pearl Harbor, David Ray Griffin affirme que le mari de la passagère Cee Cee Lyles a entendu un « un bruit de soufflerie, comme une forte rafale de vent » à la fin de leur communication téléphonique, indiquant selon l'auteur du livre qu'un missile a touché l'avion. D'autres affirment qu'Edward Felt a signalé une explosion et une fumée blanche dans l'avion pendant son appel au 911. En réalité, l'article que Griffin indique comme source (voir l'URL ci-dessous) ne relate absolument rien à propos de bruit de soufflerie ou de rafale de vent, et encore moins la citation indiquée par lui-même. Le frère d'Edward Felt, qui a entendu l'enregistrement de l'appel aux 911 affirme lui-même : « Il n'a pas été signalée de fumée ni l'explosion ». Même l'opérateur du 911, John Shaw, témoigne ainsi : « Il n'y a rien eu de tel ».
//www.post-gazette.com/headlines/20010912somerscenenat4p3.asp

Le Vol 93 s'est écrasé à 10h03. En raison des informations encore confuses sur son détournement, le centre de Cleveland n'a alerté le NEADS (Northeast Air Defense Sector) qu'à 10h07, sans être au courant que le crash s'est déjà produit. Les avions de chasse les plus proches se trouvaient à 150 km de la au-dessus de Washington D.C., et n'était pas armés. Le président des USA a autorisé les militaires à abattre les avions détournés à 10h18.

Quelques extraits des derniers moments enregistrés par la boîte noire CVR (Cockpit Voice Recorder) dans le cockpit :

  • 10:00:25 : « [inintelligible] dans le cockpit ! Si on ne le fait pas, nous allons mourir ! »
  • 10:01:08 : « Ca y est ? On plonge ? »
  • 10:01:09 : « Oui, mets les gaz et plonge ! »
  • 10:03:07 : « Non ! »
  • 10:03:09 : « Allah est le plus grand. Allah est le plus grand ».

Voir aussi :

 

 

Vous recherchez ? :



31/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser